Cheveux

Soin complet du mois

Bonjour à toutes et à tous !

En ce moment, j’aime moins mes cheveux. Je les trouve secs, rêches, je vois des fourches partout ! Bref, ce n’est pas folichon entre nous !

J’essaie donc à coup de brûlage de fourches, de chasses aux fourches (qui affinent les pointes) et de coupes régulières : tous les mois un ou deux centimètres, de les rendre petit à petit plus résistants et moins cassants.

Mais ce n’est pas encore gagné ! Alors quand je commence à trop désespérer, je me confectionne un super soin complet, qui a au moins l’avantage de me remonter le moral 🙂

Pour ce mois-ci j’ai décidé de me faire un henné. Mais pas n’importe comment : étant donné la sécheresse de ma crinière, j’ai voulu commencer par un soin pré-henné.

Bain d’huile pré-henné

J’ai donc réalisé un bain d’huile de coco et de lin sur les racines et les longueurs que j’ai laissé poser toute la soirée et toute la nuit.

Pourquoi le choix de ces deux huiles ?

L’huile de coco

L’huile de lin
  • L’huile de coco est mon huile favorite, je m’en sers pour nourrir mes cheveux car elle a la particularité de pouvoir pénétrer en profondeur dans le cheveu. En effet, elle est composée d’environ 50% d’acide laurique qui a la particularité d’avoir un faible poids moléculaire et une structure en chaîne droite, lui permettant de pénétrer à l’intérieur du cheveu favorisant ainsi une bonne cohésion des chaînes de kératines. L’huile de coco a donc deux actions : une action externe en enveloppant le cheveu d’un agent filmogène qui le protège et le gaine, et une action interne en pénétrant dans le cortex du cheveu pour lui assurer une meilleure solidité. En entourant ainsi le cheveu, elle le protège également contre les petites bêbêtes comme les poux qui n’arrivent plus à s’y fixer et qui glisse. Et ça c’est quand même pas négligeable quand on travaille avec tout plein de petites têtes couvertes de ces vilaines bêbêttes 😉
  • L’huile de lin est une huile plutôt « sèche », en l’appliquant en petite quantité elle ne rend pas les cheveux gras. Comme elle est naturellement riche en mucilage, elle permet de gainer et protéger les cheveux. Je l’ai découverte il n’y a pas si longtemps et depuis que je l’ai essayée, je l’ai adoptée, autant en leave-in qu’en bain d’huile !

La combinaison de ces deux huiles est donc une valeur sûre pour moi. Et j’ai pour cela que j’ai choisi de laisser poser ce bain d’huiles avant mon henné.

Avant de découvrir l’huile de lin, j’appliquais souvent l’huile de coco seule ou alors en la mélangeant à l’huile de ricin (pour les racines). Mais depuis que j’ai découvert le combo coco/lin, je n’utilise plus que lui pour les racines et les longueurs !

Gommage du cuir chevelu

De temps en temps, j’apprécie le fait de réaliser un gommage pour mon cuir chevelu. Ce gommage permet d’enlever toutes les petites saletés présentes à la racine des cheveux, ce qui a pour effet de le purifier et de rendre ainsi les racines plus volumineuses. De plus le massage réalisé durant le gommage, permet de stimuler le cuir chevelu et d’agir ainsi sur la pousse des cheveux. C’est donc un soin deux en un 🙂

J’ai donc réalisé ce gommage le matin. Pour gommer mon cuir chevelu, je mouille d’abord bien tous mes cheveux (qui sont encore plein d’huiles) et j’applique sur mon crâne, un mélange de marc de café et d’huile de coco que j’ai préalablement préparé. J’en prépare en quantité suffisante pour pouvoir l’utiliser pour le cuir chevelu mais aussi pour le corps, car j’adore utilisé ce gommage pour le corps et le visage également ! 🙂

(Décidément, mine de rien, il est vraiment tout bien ce petit gommage).

Shampoing pour rincer le bain d’huile

Juste après le gommage et avant de poser mon henné je lave mon bain d’huile, qui a posé toute la nuit. Pour cela j’utilise exceptionnellement un shampoing (naturel, sans silicone et sulfate) : le shampoing pour cheveux secs de Cosmo naturel. Je l’aime beaucoup, car il est très doux et n’assèche pas du tout mes cheveux. Je dis que je l’utilise « exceptionnellement » car depuis plusieurs moi je ne lave plus mes cheveux avec des shampoings mais avec des noix de lavages.

Pour rincer ce bain d’huile j’ai décidé d’utiliser ce shampoing plutôt que les noix, pour vraiment bien rincer l’huile et enlever tous les petits résidus qui pourraient y avoir dans mes cheveux, afin que le henné prenne le mieux possible !

Enfin, le temps attendu :  le henné

Je ne vais pas faire, pour l’instant, un article traitant du henné à proprement parlé, car il en existe déjà de très nombreux, très bien faits. Je vais juste vous parler de mon henné du jour !

Après avoir lavé mes cheveux, je les ai laissés sécher un peu et quand ils étaient presque secs, j’ai appliqué mon henné. Je ne l’applique que très rarement sur cheveux humide car sinon ils coulent trop, et c’est juste hyper désagréable !! Mais en même temps, si je l’applique sur cheveux totalement secs, il me faut une trop grande quantité de préparation, donc je fais entre les deux 🙂

La préparation :

Les différentes poudres utilisées pour ce soin

En parlant de préparation, voici la recette de ce fameux henné :

  • Henné neutre : 3 càs → pour le soin et pour éviter de trop foncer et trop colorer les cheveux
  • Henné d’Égypte : 4 càs → pour le soin et pour apporter des reflets et des nuances rousses
  • Rhapontic :  3 càs → pour éviter de trop foncer ma couleur en y apportant également des reflets dorés
  • Poudre de guimauve : 2 càs → pour gainer, démêler et rendre la préparation plus gélatineuse et plus facile à appliquer
  • Poudre d’orange : 2 càs → pour démêler, tonifier et faire briller la chevelure
  • Phytokératine : 1 càs → pour renforcer la structure de cheveux et aider à maintenir l’hydratation
  • 1 yaourt nature (que je fais moi-même) → pour hydrater les cheveux et contrebalancer l’effet asséchant du henné et des poudres
  • Miel : 2 càs → pour hydrater et pour éclaircir un tout petit peu
  • Glycérine végétale : 2 càs → pour hydrater car c’est un agent humectant qui permet d’attirer et de retenir les molécules d’eau
  • Silicone végétale (je le fais à partir de la gomme Carraghénane) : 2 càs → pour hydrater, protéger et gainer les cheveux
  • Après-shampoing → j’ai utilisé un reste de baume démêlant verveine/karité de Cosmo Naturel que j’ai mélangé avec de l’eau bien chaude pour délayer le henné et récupérer le fond d’AS qui restait
  • Eau bien chaude (mais pas bouillante) → jusqu’à obtenir la texture souhaitée
La texture de mon henné

L’application et la pose :

Mes cheveux encore humide, juste avant l’application du henné
 

 

Au soleil, ils sont quand-même déjà bien roux, mais je cherche à intensifier encore plus la couleur

Comme je l’ai dit au-dessus, je l’ai appliqué sur cheveux presque secs. Pour l’appliquer je me mets au dessus de mon lavabo, face au miroir pour bien voir ce que je fais.

Je prends une petite mèche, je mets une bonne couche de henné en racine et j’en rajoute pour couvrir ensuite toute la longueur.

Je commence par les mèches de devant mon visage pour terminer par celle de la nuque. Au fur et à mesure que j’enduis un mèche, je la « colle » ensuite avec les autres déjà recouvertes pour faire une grosse mèche qui est toute coagulé par le henné !

Je procède donc en deux parties pour enduire ma chevelure : la partie de cheveux de droite en allant du visage vers la nuque et la partie de gauche en allant également du visage vers la nuque.

Une fois que tous les cheveux sont entièrement recouverts de henné, je me débrouille pour les entortillait sur ma tête pour les faire tenir (avec le henné, ils tiennent tout seul !). Avant je me faisais un chignon, mais maintenant avec ma longueur et mon épaisseur de cheveux, ça me tire trop et ça me donne un mal de crâne horrible. Donc je plaque juste mes cheveux contre mon crâne de façon à répartir un peu le poids !

Ensuite, j’enveloppe le tout dans du film alimentaire, je rajoute une petite serviette pour absorber les éventuelles coulures et un vieux bonnet pour tenir bien au chaud et c’est parti pour 2h de pose !

Le rinçage :

Quand c’est l’été j’aime bien rincer dehors avec une bassine d’eau froide, mais là aujourd’hui par -1°C, j’avoue que je préfère la méthode au chaud : dans la douche !! Je mouille et je rince bien tous mes cheveux en prenant mon temps… Ça utilise plus d’eau mais à cette période de l’année, la bassine d’eau froide, c’est juste pas possible pour moi ^^

Une fois les cheveux débarrassés le plus possible des petits grains de henné, j’applique mon après-shampoing (la Crème démêlante spéciale cheveux long de Coslys) pour démêler mes cheveux (qui après un henné sont toujours très emmêlés !) et enlever encore les derniers petits grains. Je le laisse poser 5 bonnes minutes, je démêle mes cheveux aux doigts et je rince.

J’essore mes longueurs puis je les sèche (en tapotant) avec une serviette en microfibres. J’applique, comme à mon habitude, la crème lactée Denovo et j’enroule ensuite mes cheveux dans la serviette pour absorber le plus possible l’eau.

Au bout de quelque temps, j’enlève la serviette et le termine le séchage à l’air libre. Et une fois les cheveux secs, j’applique une huile sèche : en ce moment l’huile sèche sublimatrice Nectar Doré de Centifolia !

Le résultat :

Grâce au bain d’huile préalable mais cheveux ne sont presque pas secs ! Mais comme je sens qu’ils ont quand même besoin d’être hydratés et nourris, je vais continuer mes applications quotidiennes de l’huile sèche et quand j’en sentirais le besoin de la crème lactée, et je suis sûre qu’avec tout ça ils seront plus jouasses et moi aussi !!! 😉

Concernant la couleur, elle est bien ravivée et maintenant mon blond vénitien/roux est devenu un roux bien plus prononcé ! Exactement ce que je voulais 🙂 (Quand je vous le disais que mes cheveux et moi, on était jouasse maintenant !)

Malheureusement, je n’ai pas pu prendre de photos du résultat lors des jours à venir… Je n’ai donc pas de photo à présenter pour le résultat de ce henné ! Vous allez donc devoir me croire sur parole 😉 Par contre, comme je suis certaine de réaliser ce soin un jour ou l’autre, alors là je ne manquerai pas de prendre tout plein de photos pour les rajouter dans cet article !

 

Merci de m’avoir lu jusqu’au bout pour ce premier vrai article ! J’espère qu’il vous a plus ! J’attends vos avis/impressions/commentaires 🙂

Et vous ? Avez-vous des soins favoris ? Des envies de « maxi » soin de temps en temps ?

Si vous voulez lâcher un petit « Comment » ;)

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *